TYPES ET DEGRÉS DE FIBROMYALGIE.

Primaire: Le patient présente des douleurs musculo-squelettiques généralisées et des points douloureux multiples, mais il n’y a aucune preuve clinique d’une autre maladie qui peut expliquer ces symptômes. 
Concomitante: La fibromyalgie présente en même temps une autre pathologie qui ne peut expliquer que partiellement les symptômes. Par exemple, chez un patient souffrant d’arthrose, le symptôme de douleur localisée peut être expliqué, mais pas la douleur diffuse.

Secondaire: Quand il arrive de souffrir d’une maladie rhumatismale, immunologique ou infectieuse par exemple et la fibromyalgie se produit également.

Degrés de fibromyalgie:

Grade 1: La personne présente des symptômes occasionnels ou oscillants sans limitation significative de la vie professionnelle et des activités de la vie quotidienne. Il ne présente que des limitations fonctionnelles dans certains moments de son activité, en particulier lorsqu’il surcharge des efforts physiques ou mentaux. Cela permet de faire une vie normale: avec quelques limitations. Il peut être nécessaire d’adapter certains aspects du lieu de travail pour éviter une surcharge ou des activités très longues. AFFECTION VITALE: MILD. Escaliers d’évaluation clinique avec des scores inférieurs à 50%. Aucune interférence avec le travail.

Grade 2: Présence de fatigue plus persistante. Parfois, cela peut être intense. Il est nécessaire de réduire l’activité de travail, ainsi que les activités domestiques, personnelles ou sociales intenses de la personne. Cela peut nécessiter des absences temporaires du travail et probablement un changement de poste ou une réduction du temps de travail. Peut nécessiter une assistance pour la réalisation d’activités ou de tâches intenses. Tous les types d’activité de la personne qui sont réduits à 50% de leur capacité normale. AFFECTION VITALE: MODÉRÉE. Escalade d’évaluation clinique entre 50 et 75%. Interférence avec la fonction ou le travail (perte partielle d’activité).

Grade 3: La fatigue est marquée et intense à chaque instant. Il ne permet pas d’exécuter n’importe quel type d’activité qui soit minimale ou continue. Il affecte tous les aspects de la vie du travailleur, domestique et de loisirs. Ce n’est pas compatible avec une activité de travail régulière. Les activités ne peuvent être réalisées que sur de courtes périodes (presque toujours moins de 30 minutes consécutives). L’autonomie et les activités sont limitées à 80% AFFECTION VITALE: INTENSE (GRAVE) Escalade d’évaluation clinique supérieure à 75% Interférence marquée avec la fonction ou le travail (impossibilité d’exercer une activité, un travail ou une situation de congé de maladie en raison d’un handicap).

Grade 4: fatigue extrême. Il nécessite l’aide d’autres personnes même pour des activités personnelles de base et perd temporairement son autonomie. Dans cette phase, il peut y avoir une situation de dépendance et un grand besoin d’aide. Il coïncide avec des périodes d’exacerbation des symptômes de la maladie. Ce n’est généralement pas une situation fixe ou permanente. Le patient parvient à ne faire que des efforts minimes. Il est au lit ou sur un canapé tous les jours. L’autonomie est limitée à 100%.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *